De quatre à cinq ans- un an pour apprendre beaucoup

Ma fille va bientôt avoir cinq ans. Je voulais profiter de l’occasion pour faire un bilan: qu’est-ce qui a changé, qu’est-ce qu’elle a appris…

Pour ma grande fille, cette cinquième année a été une année pleine de bouleversements. Une grossesse, l’arrivée d’un bébé dans la famille, des travaux importants dans sa maison, des voyages…

Pour ce qui concerne le dessin, elle a énormément progressé. C’est l’année où l’expression graphique est devenue pour elle un moyen de nous dire des choses.

Elle a enrichi ses dessins. On y trouve de plus en plus de couleurs et de précision.

Ses productions deviennent de vrais « projets ». Elle conçoit ses travaux, parfois même plusieurs jours à l’avance. Certains dessins nécessitent deux à trois jours pour être terminés.

Le dessin du bonhomme

Le bonhomme est aujourd’hui très détaillé. Il a cinq doigts, ses yeux sont composés de trois ronds: un blanc, un bleu ou marron et un noir. Les membres sont de plus en plus souvent dessinés avec un double trait- ils prennent de l’épaisseur.

On voit aussi des accessoires- vêtements, coiffure, sac à main, couronne, bracelets, bagues et vernis à ongles.

Le coloriage

C’est aussi l’année du coloriage. Au début de sa cinquième année, ses coloriages étaient encore souvent semblables à des gribouillis, on voyait beaucoup de blanc et elle utilisait souvent la même couleur.

Dessin de bonhomme à 4 ans et 3/4
Dessin de bonhomme à 4 ans et 3/4

Aujourd’hui, les coloriages sont bien remplis, sans dépasser. Les couleurs sont souvent réalistes.

L’écriture

Voici le troisième pilier d’une grande importance. C’est sa passion du moment, et cela a duré toute l’année.

A quatre ans, elle remplissait des pages de vagues et traits horizontaux qui représentaient des écritures.

Plus tard, vers quatre ans et demi, elle demandait qu’on écrive un mot pour qu’elle le copie. Aujourd’hui elle fait de la dictée:

« -Comment on écrit la classe 6. »

« – Un C comme Chloé, un L comme Léane, un A comme Adèle etc »

Cette année a aussi été l’année des caprices et des colères. Sans doute une question d’age? Mais aussi d’événements dans la famille.

On a bien rigolé, on a pleuré, on a joué et on a bricolé.

Une belle vie de famille

 

 

Une réponse sur “De quatre à cinq ans- un an pour apprendre beaucoup