Faire de la peinture à cinq ans

L’évolution de la peinture

peinture 5 ans
La peinture à l’âge de cinq ans

Un enfant peut commencer à faire de la peinture dès l’âge de 1 an, même un peu avant. Je me rappelle encore les expérimentations heureuses de ma fille qui faisait de la peinture à doigts sur son ventre et sur sa couche à cet âge là.
Vers l’âge de deux ans, elle a commencé à utiliser le pinceau.
Vers l’âge de trois ans j’ai commencé à lui suggérer certaines techniques simples- faire un trait, un point, mélanger les couleurs
A quatre ans, j’ai poussé trop fort et j’ai voulu aller trop loin. J’ai voulu lui apprendre à faire de l’aquarelle et à attendre qu’un couleur sèche avant de poser la couleur suivante, à utiliser la pointe du pinceau. Le résultat:

Déception générale, frustration, refus. Et oui, on fait tous des erreurs. Pendant plusieurs mois nous n’avons plus fait de la peinture. Elle en a fait à l’école, et son estime de soi est remonté, elle a regagné du courage.

La peinture à l’âge de cinq ans

Hier, je lui ai proposé de faire une peinture. Elle a dit oui. Alors, profile bas. C’est une première tentative.

Visiblement, elle se posait les même questions que moi. Ma fille me dit:

« On va faire une peinture de toutes les couleurs, elle va être trop belle tu vas voir. On va mettre du rose. C’est une fourmis tu vois. Ou une chenille. Les pattes… Oups, j’ai dépassé un peu, on ne voit plus la tête. Tant pis.

Et la terre, il y a beaucoup de terre, du marron, et encore du marron. Et il pleut. On rajoute du bleu par dessus. »

Et ainsi de suite. On est arrivée à la fin à une feuille coloriée de tant de couleurs superposée qu’elle était sur le point de percer. Le papier mouillé avait formé des boules. Le mélange de couleurs est devenu une couleur uniforme marron-vert.

« C’est joli, dis? »

« Oui… très… »

Maman Dessin donne des conseils.

Je sais, j’avais promis de garder le profil bas pour regagner du terrain progressivement. Mais je n’ai pas pu me retenir. Pour mon offensive, j’ai choisi le thème préféré- le dessin d’une fée avec un arbre et une fleur.

Je lui ai donc proposé de faire ce dessin et de le colorier en faisant très attention et n utilisant la pointe du pinceau. Oui, je sais, avec mes gros sabots.

Et tara! Sans difficulté,, elle a réussi. Donc le terrain est regagné d’un coup! Mais cela aurait été tellement plus simple si j’avais attendu un an de plus dès le début!