Regarde- ton enfant est compétent

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un livre qui a modifié plein de choses dans mon rapport aux enfants. Et plus précisément, ce livre a confirmé mes intuitions que je commençais à oublier et à refouler en arrière. Ce livre m’a été conseillé par une copine, et j’avoue qu’au début j’étais un peu sceptique. Puis finalement cela a été une agréable découverte.
Le livre est écrit Jesper Juul. Il propose une approche de la parentalité, qui repose sur la confiance commune, le dialogue et l’écoute.
Le livre questionne les façons de faire qu’on nous a indiqué comme « bonnes » et autorise les parents à se montrer responsables des erreurs qu’ils ont commis, de se montrer vulnérables et parfois même indécis sans pour autant perdre leur autorité- ce qui paraît assez paradoxale au premier abord, n’est-ce pas?

Responsabilité, sens de la responsabilité et pouvoir


Voici une présentation un peu raccourcie de ce que prêche l’auteur:

Depuis des siècles la famille a existé comme une structure de pouvoir. Comme dans toute structure totalitaire, l’idéal était- pas de conflit ouvert. Avec le temps, d’abord les femmes et ensuite les enfants ont été reconnu comme égaux.

On sait aujourd’hui que les enfants sont nés comme des personnes sociables et humaines- un nouveau né n’est plus considéré comme un être asocial ou « une feuille blanche » . Nous savons que les enfants développent naturellement leurs qualités en vivant avec des adultes qui sont de leur côté sociables et humains.

Le dessin d'une famille à quatre ans
Le dessin d’une famille à quatre ans

Faire obéir n’est pas pour l’auteur une bonne méthode éducative. Il considère que se respecter mutuellement est une meilleure approche sur le long terme.

Pour ceux qui naturellement ont peur des expériences et les résultats des méthodes éducatives des années 70 et les « enfants rois » associés- l’auteur affirme que poser des limites est une étape nécessaire dans la vie d’une famille. Mais les limites sont valables pour le comportement de tous les membres- pas seulement les enfants.

Par exemple- un parent qui mange entre les repas, comment peut-il imposer à son enfant de ne pas grignoter des bonbons avant le dîner?

Ce qui est décisif d’après l’auteur pour l’épanouissement des enfants et des adultes, c’est la bonne ambiance au sein d’une famille.

Responsabilité sociale des enfants

D’après l’auteur les enfants coopèrent naturellement.  L’auteur affirme cette phrase à plusieurs reprises:  « Dans le conflit éternel entre intégrité et coopération, les enfants choisissent le plus souvent naturellement la coopération. »

Seulement la coopération peut être mal comprise ou pas comprise du tout. L’auteur explique cela à travers de nombreux exemples.

L’exemple le plus direct et facile à comprendre, c’est l’enfant qui pleure quand maman le laisse à la crèche mais ne pleure pas quand c’est papa qui le laisse à la crèche. Le plus souvent, c’est parce que la maman refoule des sentiments d’angoisse que l’enfant ressent et lui répond en lui demandant de trouver l’équilibre elle d’abord, avant qu’il ne puisse se sentir bien dans la situation.

Limites

L’enfant doit accepter des limites parce que tous les membres de la famille ont des limites qu’ils respectent. C’est un rapport d’égalité. Les limites doivent être posées sans agresser les enfants.

Les envies

Nous ne pouvons pas céder à tous les souhaits de nos enfants, n’est-ce pas? Comme le remarque justement l’auteur, nos enfants reçoivent souvent trop de ce qu’ils souhaitent et trop peu de ce dont ils ont besoin.

Vous connaissez tous le scénario:

Enfant exprime un désir- il obtient ce qu’il veut- il est content

Mais si l’enfant ne peut pas obtenir ce qu’il désire? Voici le scénario:

L’enfant exprime un désir- il entre en négociations- il est déçu  il pleure, boude ou claque la porte- quelque temps après il accepte se défaite et retrouve l’équilibre.

Cette deuxième solution pose souvent problème, parce que nous considérons le comportement de nos enfants inapproprié. Mais doivent-ils réellement refouler leurs sentiments? En effet, chez les adultes aussi, le sentiment de défaite est dur à vivre. L’auteur suggère d’accepter l’expression de leur chagrin comme normale tout simplement.

Et ainsi de suite

L’auteur nous donne des conseils pour de nombreuses situations de la vie courante, nous demande d’être responsable et d’adopter un comportement souvent plus égalitaire avec nos enfants…

Mon avis sur le livre

Ce livre a véritablement enrichi mes idées sur la relation parent/ enfant. Cependant le livre ne propose aucune méthode ni solution simple à mettre en place pour résoudre les problèmes de relation entre les différents membres de la famille.

Points positifs:

  • Méthode éducative adaptée à la vie contemporaine et à la société d’aujourd’hui
  • Personnellement, j’apprécie énormément cette idée d’avoir confiance dans les capacités de nos enfants et leur envie de coopérer
  • Nous faisons tous des erreurs, et cela fait du bien de pouvoir l’admettre

Point négatif

  • Traduction imparfaite, erreurs de frappe, mauvaise relecture
  • A plusieures reprise, les pays scandinaves sont donnés comme modèle à suivre, c’est un peu pesant à force

Regarde… ton enfant est compétent : Renouveler la parentalité et l’éducation